Patrifinance : Organisation patrimoniale, assurance-vie, immobilier, défiscalisation, finance...
Patrifinance : Organisation patrimoniale, assurance-vie, immobilier, défiscalisation, finance...

Quel rendement pour qu'un investissement immobilier s'autofinance ?

Quel rendement pour qu'un investissement immobilier s'autofinance ? Quel rendement pour qu'un investissement immobilier s'autofinance ?

Quel rendement pour que votre investissement immobilier s'autofinance ?

 

Vous allez découvrir le simulateur gratuit de calcul de rendement minimum d'un investissement immobilier s'autofinançant, car, en effet, quel investisseur immobilier n'a pas rêvé que les loyers compensent le coût de l'emprunt, des assurances emprunteur, des charges locatives, des impôts fonciers et de sa propre fiscalité...

 

Est-ce tout simplement possible ?  

 

Avant de pouvoir répondre à cette question fondamentale, il convient aussi que l'investisseur "se mette une bonne chose dans la tête" : que les coûts les plus importants ne sont pas ceux qui viennent d'être cités, mais plutôt, en général, et par ordre décroissant : le foncier, la TVA au taux de 20%, le coût de la main d'oeuvre et des charges sociales, le coût des matériaux, le coût de la promotion, le coût de la commercialisation, puis, seulement, l'ensemble des coûts qui ont été évoqués en premier lieu.

 

Ainsi, donc, afin d'optimiser le rendement de son investissement immobilier (vous trouverez ci-dessous le simulateur gratuit), et avant de pouvoir répondre à la question : quel rendement pour qu'un investissement immobilier s'autofinance ? l'investisseur devra-t-il pouvoir faire des économies sur les postes clés listés ci-dessus.

 

Bien entendu, il n'est pas possible de faire des économies sur le foncier (qu'il s'agisse de terrains ou de murs déjà édifiés), puisque c'est l'essence même de tout projet immobilier, sur lequel va reposer l'ensemble de l'investissement lui-même, à moins que cela fasse l'objet d'une donation, de même que pour la TVA, à moins, bien sûr (ce que n'hésitent pas à faire certaines personnes), d'employer des travailleurs "au noir", c'est à dire non déclarés, prenant les risques, alors, des conséquences financières et celles liées à la santé même  de la victime potentielle, risques également liés aux garanties décennales et de parfait  achèvement que tout professionnel aura pris soin de contracter, et tout investisseur de vérifier auprès de l'intervenant.

 

Les matériaux étant aussi indispensables à la construction ou la rénovation d'un édifice immobilier, que l'est un moteur pour faire avancer un véhicule, les seuls coûts sur lesquels l'investisseur en immobilier non-professionnel pourra donc réaliser une économie éventuelle sont les coûts liés à la promotion et à la commercialisation : c'est d'ailleurs la raison pour laquelle Patrifinance reverse une partie importante de ses commissions, et la raison, aussi, pour laquelle ce sont avant tout, soit les professionnels de l'immobilier, ou les professionnels du bâtiment, qui feront toujours les meilleures affaires, car eux seuls pourront faire des économies sur les postes de dépenses que nous avons listés.

 

Après, donc, avoir réalisé les économies sur les différents postes, découvrez quel rendement pour qu'un investissement immobilier s'autofinance :

 

 http://www.leblogpatrimoine.com/immobilier/quel-rendement-locatif-minimum-pour-autofinancer-votre-investissement-immobilier.html